dimanche 16 juin 2013

Perfect Sense

Réalisé par David MacKenzie
Avec Ewan McGregor, Eva Green, Ewen Bremner

Au milieu d'un monde frappé par une étrange épidémie qui détruit progressivement les cinq sens, un cuisinier et une brillante chercheuse tombent amoureux...


Etrange expérience que voici. Le film ne partait vraiment pas gagnant car je ne suis pas un fan de Ewan McGregor et encore moins de Eva Green. De plus, je ne savais absolument pas à quoi m'attendre. Quelle ne fut pas ma surprise :
Un joli plan (de caméra ;) )
Les deux personnages principaux vont se trouver par hasard confrontés l'un à l'autre pendant qu'une étrange épidémie envahit le monde. Le personnage de Eva Green est épidémiologiste, ce qui n'est pas très étonnant en soi. Ce qui l'est plus c'est que son métier passe totalement au second plan alors que celui du personnage d'Ewan McGregor, cuisinier, est bien plus important. 

Privé d'un sens, de nouveaux jeux se créent
 Tout d'abord les terriens dans leur ensemble vont passer par une crise de larmes et perdre l'odorat juste après. Que peut faire un cuisinier avec des clients sans odorat ? 
Suivent plusieurs autres crises dont je ne vous dévoilerai pas la teneur toujours suivies d'une perte d'un sens.

Un sale moment à passer
Et la conclusion, que je trouve très jolie et inspirée, c'est que même privé de sens, l'être humain trouve toujours un moyen de s'adapter voire de profiter encore plus de ce qui lui a été enlevé. Ce film est une petite perle à voir absolument, c'est plein d'espoir et de vie.